NOMBRE D'INSCRITS :

Scuba Magazine plongée

(RE)découvrez Le Mag Plongée

PUB

Le 15 avril 2010, j'ai eu le privilège de descendre sur l'Alice Robert dit "le Bananier", cargo fruitier coulé en 1944 par les Britanniques au large de Port Vendres et qui avait été lourdement armé par les Allemand en 1942 pour servir d'escorteur rapide pour la lutte anti-aérienne.


Il faisait un temps magnifique ce jour là et après un lâcher de bobinots dans les règles de l'art, nous descendons.

Après 1 minute de vol dans un nuage de Salpes et de petites méduses,  le mat du Bananier commence à se dessiner grâce à une visibilité extraordinaire et un bleu presque sur réaliste.  Nous descendons le long par tribord jusqu'au pont situés à 40mètres.  


J'étais submergé par l'émotion aiguisée par cette tranche d'histoire sous mes yeux écarquillés et par la beauté de ce que je voyais.


François me guida sur babord pour observer les mitrailleuses encore sur leurs tourelles et après une dernière traversée du pont il m'emmena voir le canon babord avant.


Il était déjà temps de remonter car je faisais ma première plongée profonde. La remontée s'est faite de la proue en remontant vers le mat dans ce bleu magique troué par la lumière du soleil. Au Palier nous sommes resté bien plus qu'il ne fallait tellement il était difficile de se décrocher de cette image de ce bleu dans lequel nageaient des salpes par centaines. Pour le coup nous nous attendions presque à voir un pèlerin !


Je ne peux décrire ici tout ce que j'ai ressenti, vu, observé car il me faudrait des 10aines de pages mais ce que je peux dire c'est que je me souviendrais longtemps de ma première 40 et que je remercie François (Aquatile Plongée) pour m'avoir accordé sa confiance et de m'avoir emmené ce jour là.


Allez-y sans retenue. Si les conditions sont là, cette plongée est réellement magique.


Amitiés oxygénées


Eric


http://aquatile.free.fr/Epaves/Epaves.htm

Mots clé : 66, Alice Robert, Aquatile, Canet, Canet en Roussillon, Catalan, Epaves, Saint Cyprien , bananier, perpignan

Vues : 221

Pièces jointes :

Réponse(s) à cette question

Merci mister Eric pour ce partage!!! BONNES PLONGES

Bonjour,

 

Je reviens de Collioure où j'ai eu l'opportunité de plonger sur le bananier. Quelle belle aventure !!!

 

Tout commence par une descente dans le bleu sous un beau soleil. Aux abords des 25 métres, le mat apparait fier et imposant. Il est posé là tel le gardien du trésor qu'est l'Alice Robert. Puis la descente continue jusqu'à 38 mètres où le bleu laisse place à une eau très chargée générant une vis très moyenne. Petite explo sur la partie arrière, où sont encore présents quelques canons posés sur leurs tourelles, on continue sur les flancs de la belle dame et l'on aperçoit les canons à eau devenus inutiles dans ce milieu aquatique. L'heure est déjà venue de commencer la remontée si l'on veut éviter des paliers trop importants. Remontée le long du bout et petit stop aux 25 mètres pour contempler une nouvelle fois ce superbe mât colonisé par les anémones bijoux encore debout (mais pour combien de temps ?), et là alors que je suis en train de pester contre ce temps qui passe beaucoup trop vite, nous recevons la visite inattendue d'un Mola-Mola !!! Wahouu!! Notre hôte tourne autour de nous quelques secondes puis d'un coup de nageoire, passe son chemin. Quelle belle rencontre! mais cette fois il faut bel et bien remonter et finir nos paliers.

Que de souvenirs et d'émotions pour cette plongée ! L'Alice Robert ne nous a pas livré tous ces secrets et c'est tant mieux, ce sera l'occasion de plonger à nouveau sur cette belle épave.

Bonjour,

en regardant ce post déjà vieux de 2 ans je me rends compte qu'on a eut tous les deux pas mal de chance de voir la même chose à quelques jours près. J'ai plongé sur le Bananier le 31/08/2011 et là aussi, grandiose, très bonne visi (très rare) et Mola mola au palier. C'est une très belle épave. J'avais plongé la veille et là presque pas de visi. Il était là, on l'imaginait, plus qu'on ne le voyait.



christophe choquel a dit :

Bonjour,

 

Je reviens de Collioure où j'ai eu l'opportunité de plonger sur le bananier. Quelle belle aventure !!!

 

Tout commence par une descente dans le bleu sous un beau soleil. Aux abords des 25 métres, le mat apparait fier et imposant. Il est posé là tel le gardien du trésor qu'est l'Alice Robert. Puis la descente continue jusqu'à 38 mètres où le bleu laisse place à une eau très chargée générant une vis très moyenne. Petite explo sur la partie arrière, où sont encore présents quelques canons posés sur leurs tourelles, on continue sur les flancs de la belle dame et l'on aperçoit les canons à eau devenus inutiles dans ce milieu aquatique. L'heure est déjà venue de commencer la remontée si l'on veut éviter des paliers trop importants. Remontée le long du bout et petit stop aux 25 mètres pour contempler une nouvelle fois ce superbe mât colonisé par les anémones bijoux encore debout (mais pour combien de temps ?), et là alors que je suis en train de pester contre ce temps qui passe beaucoup trop vite, nous recevons la visite inattendue d'un Mola-Mola !!! Wahouu!! Notre hôte tourne autour de nous quelques secondes puis d'un coup de nageoire, passe son chemin. Quelle belle rencontre! mais cette fois il faut bel et bien remonter et finir nos paliers.

Que de souvenirs et d'émotions pour cette plongée ! L'Alice Robert ne nous a pas livré tous ces secrets et c'est tant mieux, ce sera l'occasion de plonger à nouveau sur cette belle épave.

RSS