NOMBRE D'INSCRITS :

Scuba Magazine plongée

(RE)découvrez Le Mag Plongée

PUB

Une récente étude, menée par une équipe de l’Hôpital Universitaire d’Anvers en Belgique, pose en tout cas la question. L’utilisation répétée du Nitrox endommagerait l’endothélium, c’est à dire la couche interne des vaisseaux sanguins. Ce que les médecins appellent la fonction endothéliale diminuerait de façon importante après chaque plongée au Nitrox, mais surtout ne retrouverait pas complètement son niveau normal ensuite, plusieurs jours après l’utilisation du mélange gazeux.

Lire la suite de Nitrox dangereux

Vues : 1055

Réponse(s) à cette question

peux tu me passer le lien exacte de MARE ? stp ?

Christophe LEMAIRE a dit :
Des imbéciles et des tordus, il y en a partout.Dans tous les systèmes. Et je suis réfractaire aux sectarismes. Il est vrai que le nitrox et le recycleur ne connaissent pas en France le même développement qu'en Italie par exemple, et que l'organisation des sports et les organismes délégués y sont sans aucun doute pour quelque chose. Maintenant, honnêtement, vouloir interdire l'air pour imposer d'autres choses, n'exagérons pas. Le nitrox et le recycleur ont leurs champs d'applications et leurs avantages mais aussi leurs inconvénients. Notamment financiers pour le second quand il est question de démocratisation. Chacun doit rester libre de choisir. Le tekkeu et fier de l'être n'est pas un "plus grand plongeur" que le "petit plonheur à l'air". Ni un "superwarrior" appartenant à une élite auto-proclamée. L'important c'est que chacun y trouve son plaisir.
A lire au sujet des recycleurs un commentaire très intéressant sur le site de l'excellente revue italienne "MARE" : http://www.marescoop.com/topics.html


"dé

Nicolas Schiavon a dit :
@ christophe lemaire LOL et re LOL j'ai pu assister à cela malheureusement il y a qq années, invité par un pote lors du sortie de son club fédéral sur la cote pour des plongées épaves, nous sommes allés nous coucher un soir sobre avec seulement tandis que d'autre sont rentrés à 4 h du mat "tordus" et ils sont parti plonger quand mêle.....résultat vomissement à 6m au palier et sur le bateau....et j'ai d'autres exemples....
tu parles sans doute de 'l'article life support or euthanasia game ? je ne suis pas abonné et donc n'ai pas accès à la totalité de l'article et c'est domage car il aurait besoin d'argument contradictoire et semble très orienté au peu que j'ai pu en lire, une fois de plus par méconnaissance sans doute par l'auteur....

Christophe LEMAIRE a dit :

Très bonne réponse qui va dans le bon sens et avec bon sens. Pour ma part je suis moniteur BEES salarié dans une structure professionnelle et depuis maintenant 6 saisons je fais la totalité de mes plongées avec du N32. Je travaille de mars à octobre, à raison de deux plongées par jour sur 6 jours et une moyenne de 2 à 3 heures passée dans l'eau, je vous laisse faire le calcul. A ce jour, après avoir copieusement inhalé ce gaz dangereux et malgré mes 58 ans je me porte très bien, certes je n'ai plus de cheveux mais la cause est ailleurs plus du coté d'une hérédité familiale.


Je vais donc continuer ma carrière professionnelle au NITROX et rien ne me fera changer d'avis, car j'ai belle et bien fais la différence entre une saison complète ( environ 350 plongées ) à l'époque de l'air et depuis 6 saisons les bienfaits du NITROX sont indiscutable sans aucune altération de mes capacités.

DEnis

http://denis.nitrox.free.fr

RSS