À propos

NOMBRE D'INSCRITS :

Scuba Magazine plongée

Le Mag Plongée

PUB


Un détour insolite mi-août  2010 par le lac Malawi, au cours d’un voyage en Afrique de l’est et australe non totalement dédié à la plongée.


Le Malawi est peu connu, peu fréquenté ; il est pourtant d’accès extrêmement facile (vols Kenya Airways CDG-Nairobi ; Nairobi-Lilongwe en correspondance ; 4h de route de Lilongwe pour rejoindre le bord du lac à Cape Maclear (près du village de Chombe) ; on quitte Paris vers 20h30 ; on est le lendemain dans l’après-midi au bord du lac, sans décalage horaire. Cool, non ?


Or donc, arrivés à Cape Maclear, une première nuit au Danforth Lakeside Lodge, tenu par un couple très british ; bungalows simples mais confortables. Toutes activités nautiques possibles, dont un centre de plongée PADI (deux instructeurs sud-africains) possédant un matériel en parfait état, inutile de venir avec son matos, ils louent tout, sauf ordi ! Les bords du lac sont peu conseillés pour la baignade (risque faible mais non nul de bilharziose) ; ils emmènent au large d’une île proche pour snorkelling et plongée. Nous n’avons fait que du snorkelling (PMT) lors de cette première étape, à la rencontre des fameux cichlidés du lac Malawi, bien connus des aquariophiles (sic).


Dès le lendemain, transfert (45mn de bateau) sur l’ile de Mumbo, à 10 km au large, au Mumbo island camp. Seulement 5 tentes, ni eau ni électricité, sur un îlot rocheux dont on fait le tour en 30 mn en kayak (une bonne heure à la palme). On vit au rythme du soleil, on nage, on fait du kayak, on plonge – nous y reviendrons- ; des sentiers de randonnée sillonnent l’île ... La vie simple dans un environnement insolite.


La plongée est possible là aussi sans matos (une fois de plus sauf ordi). Un bateau vient de Chombe deux fois par jour, en principe vers 10h30 et 15h30 (horaire assez élastique en pratique) ; l’instructeur vient sur demande avec le bateau du centre Frogman Divers (Kayak Africa) avec les blocs pré-gréés. Y a plus qu’à se mettre à l’eau.


Nous n’avons pas eu trop de chance car il y avait beaucoup de vent, le lac était très agité et la visi donc assez réduite (2-3m dans un brouillard verdâtre) ; dommage, il paraît que quand le lac est calme, l’eau est cristalline avec 20 à 30 m de visi ... Eau à 22°. Plongées peu profondes : 15-20m maxi (au-delà, du moins dans ces conditions, plus de lumière), dans un paysage fait de gros blocs de granit les uns sur les autres, ménageant des surplombs, des grottes, des passages sous roche assez étonnants, pour qui, comme moi, est plutôt habitué des récifs coralliens.
La faune est tout aussi déroutante : le lac est un véritable aquarium naturel, hébergeant des myriades de poissons colorés, les « fameux » cichlidés et d’énormes poissons-chats.


Les cichlidés sont étonnants (il en existe plus de 800 espèces et sous-espèces dans le lac !), car ils s’adaptent à leur environnement et donc en fonction des fonds, de la nourriture qu’ils trouvent, de la lumière, ... ils développent des variations innombrables de robe, à tel point que leur identification formelle est loin d’être aisée. J’ai eu beaucoup de difficultéà identifier les quelques espèces que nous avons vues autour de notre île, mais avec l'aide de Patrick LOUISY et d'un spécialiste italien (Enrico CATTANI), j'ai pu finalement tout identifier.

Plongées à l’air (pas de Nitrox) ; pas de plan d’évacuation, mais plongées peu profondes, sans risque réel, donc, on s’en passe ...
40 US $ la plongée, blocs, stab et détendeurs fournis.
Une expérience hautement recommandable à qui aime sortir des entiers battus.

Quelques photos sont jointes à cette courte présentation (plus de photos en ligne sur mon site : http://www.aquaphot.fr/Malawi2010.htm).

Vues : 2634

Commentaire de scuba-people.com le 24 janvier 2011 à 12:49

Un grand merci à toi Patrick!!! scuba-people.com a été créé exactement pour cela : échanger - découvrir - partager. Merci encore!

Histoire de préciser juste la zone :

Le lac Malawi s’étire sur une longueur approximative de 580 km, alors que sa largeur varie entre 30 et 80 km. C’est l’un des plus grands lacs du monde puisqu’il se place en cinquième position en termes de volume avec 7 775 km3 et en neuvième position en termes de surface avec 29 500 km2.

Un des points importants des caractéristiques physiques de ce lac est que sur 90% de son étendue le fond est à une profondeur de plus de 100 mètres. La profondeur maximale est de 706 mètres pour une profondeur moyenne de 264 mètres.

 

Le lac Malawi est un lac d'Afrique de l'Est, anciennement appelé lac Nyasa, lac Nyassa ou encore lac Niassa au Mozambique. C'est le plus méridional des lacs de la vallée du rift. Troisième lac africain par sa taille, il occupe le cinquième rang au classement des grands lacs mondiaux en termes de volume. Les rives du lac Malawi se partagent entre trois États : le Malawi, le Mozambique et la Tanzanie.

Une des particularités du lac Malawi est la richesse exceptionnelle de sa faune aquatique, qui comporte plus d’espèces que celle de n’importe quel autre lac. La famille des cichlidés, notamment, presque totalement endémique, est très représentée, avec plus d'un millier d'espèces différentes estimé — on en connaît aujourd'hui environ 800. On trouve dans ce lac, par exemple, deux genres bien connus, les Pseudotropheus et les Labeotropheus (communément appelés Mbuna ou M'buna), qui y sont endémiques. Ce sont des poissons très appréciés par les aquariophiles pour leurs couleurs dignes d'espèces marines, et pour leurs comportements variés et intéressants.

Ce lac est soumis à de fortes variations de température dues au rythme régulier des cycles saisonniers régnant sous cette latitude beaucoup plus australe que celles des lacs Tanganyika et Victoria.

Commentaire de Patrick NOEL le 24 janvier 2011 à 14:22

La vidéo ajoutée par scuba-people est très représentative de ce que nous avons vu. La visi était même encore pire, mais le relief tout  fait identique et la faune aussi abondante !

 

PN

Commentaire de Gilbert LAPEYRE le 24 janvier 2011 à 16:16

Cet endroit est un de mes fantasmes.  Félicitation d'y être allé et merci pour ces informations.

Parmi les craintes que j'éprouvais et qui en restaient au stade d'interrogations, il y avait la bilharziose (confirmée semble-t-il) et les crocodiles (qu'en dit-on sur place ?).

Est-ce une destination chère ? (Je connais la plupart des pays de la région - sauf le Malawi !).

Y a-t-il une saison à conseiller (essentiellement pour la visi) ?

Des adresses web spécifiques ?

Merci.

Commentaire de Patrick NOEL le 25 janvier 2011 à 12:10

Pour la bilharziose, le risque est faible ; il faut juste éviter de se baigner du bord près d'un village ; dès lors que l'on est au milieu du lac, le risque devient quasi nul. Crocodiles ? Là où j'étais je n'ai pas aperçu la queue d'un ; de toute manière, là encore, sur les îles, il n'y en a pas.

La destination n'est pas très chère ; la saison la plus sèche c'est notre été ; pour la visi, le pb, c'est le vent et c'est plutôt imprévisible ...

Tous les lieux et hébergements que j'ai cités ont des sites Internet, très faciles à trouver avec Google ...

;-)

@+
P.

Commentaire de christine mrovcak le 2 juin 2011 à 22:39

Merci a toi  d'avoir completé ce super reportage de ce soir sur france 5, de m'avoir fait encore réver d'évasion.... une autre facon de plongée et de  découvrir des fonds et des lieux insolite... rêve d'afrique...bonnes bulles

Commenter

Vous devez être membre de scuba-people.com pour ajouter des commentaires !

Rejoindre scuba-people.com

© 2017   Créé par scuba-people.com.   Sponsorisé par

Badge de Profil  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation